Skip to content

l’ultime texte

bon j’en ai marre. ce blog était né d’une envie d’écrire sur le particulier et le général, du rapport de l’intime et du politique, et j’arrive au bout de l’écueil d’être malgré tout orientée dans ma façon de dire, bien que je lutte activement contre. J’avais ouvert ce blog dans un moment de tourmente après une rupture amicale et politique, difficile amicalement et réjouissante politiquement, et le fantôme de la rupture continue de planer entrainant dans ses vapes le contenu de pas mal de mes textes.

M’adresser indirectement à cette amie perdue ne sert à rien d’autre que perturber mes propres réflexions, il n’y a que dans de rares textes que j’arrive complètement à me détacher du but initial pour parler de ce qui me tient réellement à cœur, non pas  les constats des impasses réformistes, socedem ou gauchistes et je finis par tomber dans le piège détestable du ressassement et du ressentiment plutôt que porter ma vision des choses. Pour ça il me faut le papier et me fondre, ça ne veut pas dire m’oublier au contraire mais oublier ce ressentiment, ces regrets et me détacher de la colère intime, et pour cette dernière c’est chose faite.

j’ai dépublié les textes, je les conserve pour y revenir, pour les nettoyer des écarts et des embardées, il en reste des choses que je peux utiliser différemment, ailleurs et mieux. A bientôt sur le papier quelque part peut-être.